Luang Parabang et Nong Kiaw

Retour du Laos, en commençant par la très charmante Luang Prabang. Séjourné comme d’habitude à l’excellente Lao Lu Lodge, au grand calme dans une petite ruelle entre l’arrière du marché de nuit et le Mékong. On mange très bien au Laos ! Trois diners au remarquable Kaephaeng, où je me suis encore plus régalé que d’habitude grâce à nouveau Chef (sa mousse au chocolat est divine !). Retourné à l’extraordinaire Carpe Diem juste avant les chutes de Kouang Xi, toujours aussi beau et à la cuisine délicieuse. Retourné également en traversant le Mékong au temple Chomet (belle vue de LP) et la pagode Long Khun, avec ses superbes fresques qui se dégradent de plus en plus vu que personne ne s’en soucie, même les moines qui y vivent.

Découvert un restaurant qui sort du commun sur Sisavang Vong, la Maolin Tavern, un bar-resto belge géré par le très sympathique Français Denis. Evidemment, un tas de bonnes bières belges dont deux à la pression, et des plats inusités au Laos telle que carbonnade (délicieuse !) et raclette à la Tome de Moc Chau (Vietnam). Pour les sportifs, c’est le rendez-vous pour regarder à la télé tous les matches de tout, les courses de Formule 1, etc. Très sympa pour un pot après si vous dinez ailleurs.

Ensuite, direction Nong Kiaw en scooter de location. 140 km de route assez barbante, mais bonne sauf une portion d’environ 30 km assez défoncée par les camions chinois de construction d’un grand barrage (un de plus !). Mon conseil : à moins que vous ne fassiez une boucle, allez-y en bus et baladez-vous dans le village à pied ou en vélo. Si vous y allez en scooter, ne vous étonnez pas de ne voir aucun panneau ni borne kilométrique marquée « Nong Kiaw », car le bourg s’appelle officiellement Muang Ngoi, bien que le village de Muong Ngoi indiqué sur les cartes soit à une heure de bateau au nord de Nong Kiaw ; les bornes sont donc marquées « M. Ngoi ».

Précision importante : si vous entrez ou sortez du Laos par Dien Bien Phu, la portion Luang Prabang-Nong Kiaw n’est plus praticable en bateau sur la Nam Ou à cause du grand barrage en construction. Par contre, la portion entre Nong Kiaw et Muang Khoua est navigable ; grand barrage aussi, mais le bateau s’arrête d’un côté et un tuk tuk vous conduit à un autre bateau en contournant le barrage. Compter cinq heures de trajet.

Le cadre de Nong Kiaw est une des plus beaux que je connaisse en Indochine. Petit bourg sur la rivière Nam Ou, cerné de hauts pitons et falaises calcaires (la plus haute montagne culmine à 1700 m). Nombreuses guest-houses, la plupart de l’autre côté du pont construit par les Chinois en 1973. J’ai choisi la rive droite pour dormir à la Nam ou River Lodge (petit chemin en terre juste au coin sud de l’école et ensuite à gauche). Chambres impec à 100 000 kips avec balcon commun sur rivière + très large terrasse. Le patron, M. Mang, possède aussi une agence de voyage de première classe (juste avant le pont au coin de la route principale et de celle longeant la rivière), la Nong Kiaw Adventure Tours. Au coin rive droite du pont, la Sendao Chittavaong GH est impec pour le prix, avec des bungalows Jardin en bambou tressé (ventilo seulement) à à 80 000 kips et des bungalows en dur avec climatiseur et terrasse sur rivière à 100 000. Pour les plus fortunés, au coin du pont côté rive gauche, très élégants bungalows sur l’eau de la Nam Ou River Lodge, bungalows et restaurant avec terrasse sur rivière. 55$ la nuit, mais seulement 35 en basse saison.

Nong Kiaw est le paradis des balades dans la nature. Programmes traditionnels dans le coin, combinant bateau, trekking avec visite de villages Khmu (ça se prononce « kamou »), de cascades et de grottes, et kayaking. Le programme le plus populaire, une superbe journée, est la montée sur Muang Ngoi en bateau (1 heure magnifique), avec visite du village de tisserands de Sop Jam, puis trekking et retour soir par le bateau soit en kayak (le retour en kayak prend environ 2 heures et demi). Départ 8h30, retour normal 17h. 370 000 Kips par personne, prix dégressif selon le nombre de passagers. Autre programme très populaire : la même chose en 2 jours avec nuit en maison d’hôtes. Il y également des programmes de 3 et 4 jours. M. Mang vous arrange tout cela sans problème. En fait, j’avais loué un scooter, car je pensais continuer le long de la Nam Ou jusqu’à Muang Ngoi et plus haut, mais la piste est tellement défoncée que même les locaux ne s’y aventurent pas (je l’ai faite sur 3 km, un enfer !).

De Nong Kiaw, vous pouvez aller soit vers l’ouest (Muang Khoua-Phongsaly par ex.) ou vers l’est, de Nong Kiaw à Phongsavan pour la plaine des Jarres ; bonne route des deux côtés.