Attention arnaque à Yangon (Rangoun) Myanmar

Merci de lire cet article en entier si vous souhaitez vous rendre à Yangon.

Lors de notre arrivée au Lac Kandawgyi dans la ville de Yangon (Rangoun), lieu incontournable de la capitale et proche de la Pagode Shwedagon, nous avons été abordés par un Birman.

Ce dernier, plutôt bien habillé et parlant un anglais correct, nous proposa de partager un "traditional tea" avec lui dans un salon de thé proche du parc où nous nous étions rencontrés. Il s'était présenté comme un ingénieur chez TOTAL à Singapour passant quelques jours dans sa ville d'origine afin de voir sa famille et ses amis.

Par la suite, nous ayant dit qu'il avait un peu de temps libre, il nous proposa de nous emmener découvrir des "local places" soi-disant peu fréquentées par les touristes : des éléphants blancs, la pagode Shwe-maw-daw paya à Bago, un temple avec un Serpent centenaire, etc...

Après lui avoir accordé notre confiance 2 jours durants notre "ami-guide" nous demande ce que nous avons prévu de faire après Yangon. Nous lui confions qu'après avoir visité Hpa-An et Moulmein nous souhaiterions nous rendre au Nord à Mandalay. Une de ses amies lui aurait confié un peu plus tard que cette zone du pays n'était pas sûre et que nous devrions nous rendre au Nord sans passer par cette région... Par la suite, notre guide nous fais alors une offre : un chauffeur de taxi privé qui nous emmènerai et nous attendrai où que l'on aille en Birmanie pour la modique somme de 100$/jour. Étant sur un voyage d'un an et n'ayant pas un tel budget en poche nous refusons gentiment son offre tout en lui faisant comprendre que c'était bien trop coûteux pour nous. Tout à coup, notre "ami-guide" changea totalement d'attitude et devint très agressif. Il nous faisais comprendre que pour nous, européens, ce n'était pas cher...

Sur le chemin du retour, et voyant que cette histoire avait totalement plombé l'ambiance, il nous propose de nous emmener lui même à travers le pays SANS FRAIS grâce à la voiture que lui avait prêté son amie de Singapour.

A première vue, cette offre aurait été alléchante si elle nous avait été proposée avant qu'il ne réagisse de manière excessive, mais en y réfléchissant à deux fois cela paraissait être une très mauvaise idée... Une tonne de questions nous traversent alors l'esprit :

-Pourquoi un homme en vacances pour quelques jours supposé rendre visite à sa famille se préoccupe-t-il tant d'aider des personnes qu'il connaît à peine ?

-Pourquoi nous avoir dit de ne pas nous rendre plus au Sud ?

-Pourquoi une offre à finalité lucrativee s'est-elle transformée en un service gratuit ?

Par crainte de sa réaction face à un autre refus nous prétendons accepter son offre et ce dernier nous déposa à notre hôtel.

Une fois en "lieu sur" nous le rappelons sur son téléphone afin de lui faire comprendre que nous n'irions pas avec lui. Après une heure à nous faire insulter nous mettons fin à la conversation.

Nous n'aurions pas écrit cet article si cet événement était isolé... En effet quelques mois plus tard lors de notre voyage nous rencontrons David (un backpacker français au Laos) ainsi qu'un couple de français rencontré en Indonésie ayant rencontré la même personne au même endroit et à qui sont arrivés les mêmes mésaventures.

Trafic d'organes, d'humains ou pire ? allez savoir...