Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants :
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.
TripAdvisor
Búzios
Publier
Messages
Recherche

Un Beach Angel m’a sauvé la vie

Genève
2 messages
Un Beach Angel m’a sauvé la vie

Buzios, belle station balnéaire au Brésil, une Pousada de rêve, Maravista. Devant nous, l’océan, une longue plage de sable fin où les vagues continuellement versent leur écume, avec ce bruit mêlant le tonnerre à un soupire.

Hier, alors que je me baignais dans cette mer agitée, un Life Guard est venu jusqu’à moi pour me dire de sortir de l’eau et de me baigner uniquement dans la zone de plage qualifiée moins dangereuse. Je sentais bien le courant fort sur mes jambes mais comme l’eau m’arrivait tout au plus à la taille, je ne me sentais aucunement en danger même quand les vagues mourantes m’emportaient. Mon éducation suisse prenant le dessus, j’obtempère bien sûr à ses ordres mais en pensant tout de même qu’il exagère. Quelques minutes plus tard, Luciana, ma compagne, qui était restée sur la plage, me dit qu’elle a entendu le chef des Beach Angels ordonner à un de ses hommes de me faire sortir de l’eau.

Le lendemain, le soleil brille, je vois arriver sur la plage, courant au pas cadencé, un peloton d’une vingtaine de Life Guards, que j’appelle beach Angels, un officier en tête, les hommes suivant en rang de trois, tels des militaires à l’exercice. Tous très athlétiques, vêtus de leur maillot de bain noir et de leur polo rouge muni d’une croix blanche, ils me rappellent ces marines que l’on voit dans les films s’entraîner dans les écoles militaires américaines. Cela me surprend un peu, après tout ce sont des gardes plages pour la sécurité des baigneurs, et cette rigueur militaire n’est pas encrée dans les coutumes européennes que je connais.

Après avoir couru sur la plage et fait quelques exercices, je décide de me baigner, conformément aux recommandations, à l’endroit peu dangereux. A plus de 100 mètres du bord de la plage, on peut voir des vagues de deux à quatre mètres former des rouleaux et s’effondrer avec fracas, puis reformer de plus petites vagues qui suivent leur chemin jusqu’à la plage, pour la joie de quelques surfeurs audacieux et, plus en retrait les baigneurs prudents. Vingt, trente baigneurs profitent comme moi de cette mer attrayante. Comme eux je rentre prudemment dans l’eau, plonge dans les vagues mourantes, plaisir enivrant de se sentir transbahuter par la force irrésistible de ces masses d’eau. Toujours entouré de quelques baigneurs, je décide de nager un peu en longeant la plage. Je me fixe comme but un baigneur à une vingtaine de mètres de moi à égale distance de la plage. Occupé à surveiller les vagues venant du large, je m’aperçois soudain que j’ai dérivé porté par le courant à une dizaine de mètres de mon but. Pas encore paniqué, je nage utilisant toutes mes forces en direction de la plage. Les vagues sont plus hautes, j’essaie d’utiliser leur force pour me rapprocher du rivage. Rien n’y fait, je n’avance pas, je crois que je recule. Entre deux vagues, je veux poser mes pieds sur le sable. Horreur, je m’aperçois que je n’ai plus mon fond. Je redouble de vigueur pour me rapprocher, je m’essouffle, dois-je appeler au secours ? J’hésite quelques secondes, je bois de plus en plus d’eau, je suis comme aspiré par le fond, je crie « Help Help » en agitant un bras à cet homme à 10 ou 15 mètres de moi. Il ne m’entend pas, ne me voit pas, ne comprend pas ou ne réalise pas ce qui se passe sous ses yeux. Je bois de plus en plus d’eau, mes forces me quittent très vite, je suis fatigué, j’ai beaucoup de peine à respirer, je me noie. Je pense à Luciana, elle va me chercher en vain. « Help Help » ! L’homme réagit enfin, se retourne vers la plage, je pense qu’il va chercher de l’aide. Je crois que c’est trop tard, je vais me noyer. Je ne voulais pas mourir comme ça, je n’ai plus de force, je n’arrive plus à respirer. Soudain je vois arriver en courant un Beach Angel, il plonge, nage vigoureusement dans ma direction, il crie quelque chose mais je n’entends pas, il arrivera trop tard, je n’en peux plus. « Calmo calmo » me crie-t-il en nageant vers moi, il arrive enfin près de moi, me saisi. Je suis sauvé. Il me fait comprendre que je dois plonger comme lui quand la vague arrive mais je ne peux pas, j’ai besoin d’air, j’aimerais respirer. Calmo, calmo me répète-t-il. Petit à petit il me ramène vers la plage. Un de ses collègues nous a rejoint. Ils me sortent de l’eau, je suis vivant. “You save my life, you just save my life !” Je suis très essoufflé, la tête me tourne, étourdi, Je viens d’échapper à une mort certaine. Un homme que je ne connais pas vient de me sauver la vie. On ne parle pas la même langue, je lui dis encore merci, you save my life. Epuisé, choqué, le corps tremblant, après une chaleureuse embrassade, je rentre dans ma Pousada. Ils repartent pour continuer leur surveillance, veiller à notre sécurité.

Beach Angel, sans toi ma vie se serait arrêtée là. Luciana m’aurait recherché en vain avant de se rendre à l’évidence, René s’est noyé. Elle aurait dû communiquer la nouvelle à mes filles.

Qui sont ces Beach Angels? Sans doute pour la plupart des hommes issus de la couche de la population défavorisée. Ils ont choisi ce difficile métier, protéger les autres, sauver des vies, parfois au péril de leur propre vie. Ce sont des Life guards civils. Après une formation sous contrôle militaire de trois mois, ces hommes rejoignent leur unité dépendante de la Préfecture de Buzios.

Quand vous verrez un de ces hommes sur la plage, n’oubliez pas, levez-vous et applaudissez le. Peut-être que demain, c’est votre vie qu’il va sauver ! Mon Beach Angel, je l’ai retrouvé quelques jours plus tard, il s’appelle Guillermo Rodrigues. Merci Guillermo.

René Aubert

London
Auteur de niveau
229 messages
1 avis
1 vote utile
1. Re : Un Beach Angel m’a sauvé la vie

Vous avez vraiment eu de la chance. Bravo aux Beach Angels!

Londres, Royaume-Uni
Auteur de niveau
1 227 messages
2. Re : Un Beach Angel m’a sauvé la vie

Merci de partager ce récit ici, je suis sûre qu'il sera utile à d'autres voyageurs pour les informer des dangers potentiels.

C'est merveilleux de voir que d'autres risquent leur vie pour sauver celle des autres, et comme dis Saidbh tu as eu de la chance !

A bientôt sur les forums !

Juliette

Communauté TripAdvisor

-----

Les plus belles pistes de ski ? …wordpress.com/2010/…

Que faire à Bali ? tripadvisor.fr/…24308453

Qui connaît Vallegrande and Bolivie ? tripadvisor.fr/…24735270

Genève
2 messages
3. Re : Un Beach Angel m’a sauvé la vie

merci Juliette, cela me fait plaisir que cet article soit lu. Pour info, cet article a paru, en portugais, dans un journal brésilien, Primeira Hora.

René

4. Re : Un Beach Angel m’a sauvé la vie

-:- Message de l'équipe TripAdvisor -:-

Cette discussion a été fermée en raison de son inactivité. Vous pouvez créer une nouvelle discussion ou publier un message dans une discussion existante.

Vous pouvez consulter nos règles d'utilisation des forums en cliquant sur ce lien : http://www.fr.tripadvisor.ca/pages/forums_posting_guidelines.html

Nous supprimons les messages qui ne respectent pas les règles d'utilisation et nous nous réservons le droit de supprimer tout message, quelle qu'en soit la raison.

Supprimé le : 06 avril 2016, 09:16
Réponses aux questions fréquentes sur Búzios